L'année 2019

Top 10 de la rédaction

En conclusion d’une année qui a vu la Walt Disney Company écraser Hollywood et le monde (11,1 milliards sur les 42,5 milliards de recettes du cinéma mondial, soit 26% du total avec huit des dix plus gros succès de l’année au box-office monde), il semblerait tout à fait paradoxal de relever un recul du cinéma à grand spectacle par rapport à l’année précédente. Il y a pourtant bien eut un ralentissement : les formes de ce cinéma se sont avérées moins phénoménales que celles qui traversaient des films tel que Ready Player One ou Jurassic World : Fallen Kingdom, en atteste le top de notre rédaction. À la décharge de ce millésime 2019 de blockbusters, malgré tout composé d’œuvres toujours plus passionnantes que tenues tels que Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker (10ème place) ou La Reine des Neiges 2 (deux occurrences dans les tops de nos rédacteurs), l’année 2018 constituait peut être une marche bien trop haute pour être surpassée. Sur le papier, quels films pouvaient rivaliser avec la puissance de frappe formelle de Spielberg, ou du Yates des Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald ?

Peut-être d’abord des films qui déplacent la réflexion sur le numérique : The Irishman (6ème) et Gemini Man (7ème) dédoublent et rajeunissent les corps, de manière à questionner leur matière et leur forme, à interroger leurs limites et à problématiser éthiquement ces personnages hybrides. Hétérotopie continuera d’observer ces réflexions d’un oeil attentif, « avec tendresse et confiance ». Dans tous les cas, cette non-prédominance des films portant un discours sur le numérique permet l’entrée dans le top, à de bonnes positions, de certaines originalités telles que Asako I & II (4ème), qui témoigne de la vitalité du cinéma japonais et confirme le talent de Ryūsuke Hamaguchi après le très remarqué Senses.

Mais la pensée des corps se décline également, dans ce classement, en terme d’échelle de résistance. Si celui de John Wick dans John Wick Parabellum (9ème) repousse sans cesse les limites de ce que peut supporter un être de chair, celui de Mr. Glass dans Glass (1er) menace à chaque instant de se briser. Une même volonté anime pourtant ces personnages au-delà de l’humain : une quête sublime de liberté qu’ils vont chercher dans le sang de leurs ennemis. Tout deux échouent a priori dans cette entreprise mais, par la grâce de leur présence tentaculaire (corporelle pour Wick, intellectuelle pour Glass), parviennent à modifier quelques vieilles règles. C’est en cela que Glass mérite tout à fait sa première place tant le discours qu’il porte défend en douceur le sublime de la singularité — idée que Shyamalan a toujours défendu — et la possibilité, de ce fait, de transformer le monde, en témoigne le final, qui nous laisse spectateur de « la formation d’un monde à l’image des brisés ».

Éclairer l’humanité c’est également la volonté, proprement scientifique cette fois, des personnages de la saison 2 de Mindhunter, qui se voient contraint d’abolir de dangereuses frontières entre leur travail (l’établissement d’un profil psychologique des serial killer) et leur vie privé : l’introspection apparaît alors comme la seule voie à la compréhension de l’autre et du monde. C’est ce que comprend aussi Bojack dans la première partie de la saison 6 de Bojack Horseman (8ème). Il en est désormais fini du mouvement destructeur que la saison 5 menait jusqu’aux derniers instants de son ultime épisode. Bojack guérit et répare : à son image, ce qui l’entoure semble s’harmoniser, à pas feutrés, pour finalement retrouver des couleurs, plus vives que celles de la dépression.

Réparer son monde, tel est enfin le souhait le plus cher à Earl dans La Mule (3ème). Son monde c’est sa maison, ses fleurs, son amicale de vétérans mais surtout, et il s’en rend compte bien tard, sa famille. Au crépuscule de son existence, Earl/Eastwood rend ainsi hommage à une vie aussi brève et resplendissante que ses « lys d’un jour ». C’est dans un mouvement semblable que Once Upon a Time… in Hollywood (2ème) déjoue la mort de Sharon Tate à la faveur d’un remaniement des images voisines d’Hollywood, « microcosme où bouillonne des figures aussi excentriques que monstrueuses ».

L’année 2019 conclut étrangement cette décennie. Presque comme une prise d’élan avant les années 2020, qui seront très certainement, dans leur apport à l’histoire des formes, absolument faramineuses. En tout cas nous espérons que l’hybridité des images, des corps et du monde constituera toujours l’horizon de cette décennie à venir, comme l’annonçait le prophétique Avatar, déjà en 2009.

Avec du retard, la rédaction d’Hétérotopie vous souhaite une belle année, éclairée par le chaleureux rayonnement des écrans, toutes dimensions incluses.

  1. Glass, M. Night Shyamalan
  2. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  3. La Mule, Clint Eastwood
  4. Asako I & II, Ryūsuke Hamaguchi
  5. Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  6. The Irishman, Martin Scorsese
  7. Gemini Man, Ang Lee
  8. Bojack Horseman — Saison 6, Raphael Bob-Waksberg
  9. John Wick Parabellum, Chad Stahelski
  10. Star Wars, épisode IX : L’Ascension des Skywalker, J.J Abrams

Tops des rédacteurs

César Bernard
  1. La Mule, Clint Eastwood
  2. Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  3. Asako I & II, Ryūsuke Hamaguchi
  4. Douleur et Gloire, Pedro Almodóvar
  5. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  6. Bojack Horseman — Saison 6, Raphael Bob-Waksberg
  7. Une vie cachée, Terrence Malick
  8. Les Éternels, Jia Zhangke
  9. La Reine des Neiges 2, Jennifer Lee et Chris Buck
  10. Star Wars, épisode IX : L’Ascension des Skywalker, J.J Abrams
Sébastien Deville
  1. Être vivant et le savoir, Alain Cavalier
  2. Midsommar, Ari Aster
  3. Synonymes, Nadav Lapid
  4. Gloria Mundi, Robert Guédiguan
  5. Parasite, Bong Joon-ho
  6. Glass, M. Night Shyamalan
Nicolas Garcia
  1. Glass, M. Night Shyamalan
  2. Gemini Man, Ang Lee
  3. La Mule, Clint Eastwood
  4. Bojack Horseman — Saison 6, Raphael Bob-Waksberg
  5. La Reine des Neiges 2, Jennifer Lee et Chris Buck
  6. Booksmart, Olivia Wilde
  7. Alita : Battle Angel, Robert Rodriguez
  8. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  9. John Wick Parabellum, Chad Stahelski
  10. Star Wars, épisode IX : L’Ascension des Skywalker, J.J Abrams

Mentions spéciales :

  • Bienvenue à Marwen, Robert Zemeckis
  • Rick et Morty — Saison 4, Dan Harmon
  • Stranger Things 3, Matt et Ross Duffer
  • Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  • Toy Story 4, Josh Cooley
Anthony Moreira
  1. Glass, M. Night Shyamalan
  2. La Mule, Clint Eastwood
  3. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  4. Monrovia, Indiana, Frederick Wiseman
  5. Domino, Brian De Palma
  6. Mindhunter — Saison 2 (épisodes 2 et 3), David Fincher
  7. Gemini Man, Ang Lee
  8. Être vivant et le savoir, Alain Cavalier
  9. The Irishman, Martin Scorsese
  10. Green Book, Peter Farelly

Mentions spéciales :

  • Dragged Across Concrete, S. Craig Zahler
  • Bienvenue à Marwen, Robert Zemeckis 
  • Le parcours Livre d’image au Théâtre Nanterre-Amandiers.
Illan Reille
  1. The Irishman, Martin Scorsese
  2. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  3. Douleur et Gloire, Pedro Almodóvar
  4. Bojack Horseman — Saison 6, Raphael Bob-Waksberg
  5. Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  6. La Mule, Clint Eastwood
  7. Gemini Man, Ang Lee
  8. Star Wars, épisode IX : L’Ascension des Skywalker, J.J Abrams
  9. John Wick Parabellum, Chad Stahelski
  10. Parasite, Bong Joon-ho
Clément Sabathié
  1. La Mule, Clint Eastwood
  2. Asako I & II, Ryūsuke Hamaguchi
  3. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  4. Glass, M. Night Shyamalan
  5. Watchmen — Saison 1, Damon Lindelof
  6. Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  7. Gemini Man, Ang Lee
  8. John Wick Parabellum, Chad Stahelski
  9. Green Book, Peter Farelly
  10. Queens, Lorene Scafaria
Piotr Sobkòw-Brandicourt
  1. Watchmen — Saison 1, Damon Lindelof
  2. Asako I & II, Ryūsuke Hamaguchi
  3. Glass, M. Night Shyamalan
  4. Bienvenue à Marwen, Robert Zemeckis 
  5. Sex Education — Saison 1, Laurie Nunn
  6. Mindhunter — Saison 2, David Fincher
  7. Queens, Lorene Scafaria
  8. The Mandalorian — Saison 1, Jon Favreau
  9. His Dark Materials : À la Croisée des Mondes — Saison 1, Jack Thorne
  10. Star Wars, épisode IX : L’Ascension des Skywalker, J.J Abrams
Clara Tabard
  1. The Irishman, Martin Scorsese
  2. Glass, M. Night Shyamalan
  3. Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino
  4. Un jour de pluie à New York, Woody Allen
  5. Mindhunter — Saison 2 (épisodes 2 et 3), David Fincher
  6. Asako I & II, Ryūsuke Hamaguchi
  7. An Elephant Sitting Still, Hu Bo
  8. Les Éternels, Jia Zhangke
  9. J’accuse, Roman Polanski
  10. Green Book, Peter Farelly